RDC: le camp Kabila dénonce des « dérives dictatoriales » du président Félix Tshisekedi

Les sénateurs du Front Commun pour le Congo (FCC) de Joseph Kabila ont dénoncé jeudi des « dérives dictatoriales » en République démocratique du Congo et ont appelé le président Tshisekedi à y mettre fin, en pleine crise au sein des institutions.

Alors que le président du Sénat Alexis Thambwe Mwamba est visé par une pétition, les sénateurs du FCC, plateforme pro-Kabila ont dénoncé jeudi un « recul des pratiques démocratiques« .

La convocation de la session pouvant se prononcer sur cette pétition et la mise en place d’un bureau d’age sont pour eux, « le coup de grâce asséné aux institutions de la République, après la mise au pas de la Cour constitutionnelle, le renversement du bureau de l’Assemblée nationale et la déchéance du Premier ministre« .

« Nous demandons au président de la République, chef de l’État, d’arrêter cette dérive dictatoriale, susceptible de plonger le pays dans l’instabilité institutionnelle et sociale« , a déclaré à la presse Tshikez Diemu, porte-parole des sénateurs du Front commun pour le Congo (FCC).

Les sénateurs se sont dit « indignés par le recul des pratiques démocratiques dans notre pays, révoltés par les coups de force systématiques contre les institutions de la République« . Mercredi, un partisan du président Tshisekedi a été élu à la tête de l’Assemblée nationale, trois semaines après la destitution de sa présidente pro-Kabila, Jeanine Mabunda.

 

par Igor Megan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *