Prix Pierre Castel : Un camerounais de 44 ans remporte de la 4ème édition.

Ahmadou, promoteur  et président de la coopérative TPA, a séduit  le jury par son projet d’augmentation d’offre de riz made in Cameroun à travers un cluster de 300 Gic  à Yagoua.

La 4ème édition du Prix Pierre Castel a connu son verdict le lundi 10 mai à Bordeaux. Elle a été remportée par Ahmadou, originaire de l’Extrême-Nord du Cameroun. Récompensé pour son projet d’augmentation d’offre de riz made in Cameroun à travers TPA, sa coopérative de transformation et de promotion agricole. Un riz blanc et complet, naturellement parfumé, recueilli auprès des riziculteurs, membres de la coopérative qui est ensuite décortiqué, blanchi, calibré et conditionné sous forme de deux marques, Noura et Logone Riz, avant d’être commercialisé sur le marché national.  Avec une capacité de production qui s’élève aujourd’hui à 1 200 tonnes.

Ahmadou est donc le lauréat  des six candidats présélectionnés sur 117 dossiers enregistrés  pour l’édition de cette année. D’abord par le Jury du Cameroun présidé par Emmanuel De Tailly, Dg du groupe Sabc, une des filiales du groupe Castel au Cameroun et ensuite élu  par le Grand Jury de Bordeaux cordonné par Pierre Castel, président du Fonds Pierre Castel lui-même.

Le vainqueur remporte ainsi une somme de 15 000 euros et un parrainage. Il bénéficiera aussi d’un coaching et d’une formation d’un an dans son domaine, tous frais payés par le Fonds de dotation Pierre Castel.

La seconde lauréate, Claudine Manuela Essomba épouse Njankouo, propriétaire de « La Cuisine de nounou », entreprise spécialisée dans la transformation et la commercialisation des épices locales, des fruits et les légumes du terroir, décroche quant à elle, une somme de 5000 euros, un coaching et une formation d’un an.  

Claudine Manuela Essomba épouse Njankouo, 2ème prix Pierre Castel 2021.

Une bouffée d’oxygène pour ces deux premiers  gagnants qui permettra à ce doctorant, titulaire d’un master en coopération international de développement de l’université de Valence en Espagne et d’une licence en biologie végétale obtenue à l’université de Yaoundé et à cette jeune chef d’entreprise de 33 ans, de développer et de moderniser leurs structures.

Les quatre autres finalistes bénéficieront aussi d’une formation certifiante gratuite en E- learning avec le centre du commerce internationale de Genève.

Créé en 2018, le Prix  Pierre Castel, initiative du Fonds de donation Pierre Castel identifie et soutient par la formation six entrepreneurs qui contribuent au développement social et sociétal de leurs pays à travers leurs projets agricoles et agroalimentaires, deux filières à forte valeur ajoutée en Afrique. Pour cette édition 2021, il va primer deux lauréats dans chaque pays et encourager par la formation tous les autres candidats présélectionnés dans les quatre  pays partenaires que sont le Burkina Faso, le  Cameroun, la Côte d’Ivoire et la République Démocratique du Congo.

Félix ÉPÉE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *