Nkam : Nkondjock et Nord Makombé désormais interconnectés.

Un pont et une route reliant les deux arrondissements ont été inaugurés le vendredi 22 janvier 2021 à Makakak, village situé à 10 km de Nkondjock.

Finies les tracasseries et les souffrances des populations  de Nkondjock  et du Nord Makombé. Plus de longs et pénibles contournements connus jadis par les habitants des deux rives de la rivière Makombé dont certains devaient passer par l’Ouest, d’autres par le centre pour joindre une des localités.

Un pont en bois et  un tronçon de 10 km  allant  du village Makakan à la rivière Makombè, don du groupe forestier Seffeccam/Siencam/Kieffer et les élites de cette localité,  permet désormais de relier les deux arrondissements.

Cette passerelle dont la durée de vie est estimée à 15 ans vient soulager les souffrances des habitants de ces deux arrondissements issus en grande partie d’une même famille  mais éloignés les unes les autres du fait de la forêt et la rivière Makombé. Elle constitue  un raccourci d’environ 30 km pour les populations des villages environnants. Une ouverture vers Bazou par Banganté. Un soulagement de tous ceux qui sont tous dans le département du Nkam qui veulent rallier l’Ouest.

« A travers ce  partenariat public-privé, les forestiers  ont résolu le déficit économique  et social qu’ont subits les populations de ces deux localités. Il entre en droite ligne avec les objectifs du gouvernement dans ses engagements à désenclaver les populations villageoises, de faciliter  l’essor économique et social,avec l’écoulement de leur productions agricoles et les déplacements », déclare le préfet du Nkam.

Un investissement salué par les populations de ces deux arrondissements  à qui  l’honorable Mathurin Wa, Pdg du groupe forestier, a exhorté aux populations d’en faire bon usage.

Après une série de discours qui ont ponctués cette cérémonie, le préfet du Nkam et quelques élites présentes dont l’honorable Samuel Dieudonné Moth ont procédé à la coupure du ruban symbolisant l’inauguration de ce pont pour le bonheur des populations de ces deux localités et des villages voisins.

Samuel MAKAN MAKAN,

Envoyé spécial à Kondjok.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *