Musique : Big B-Zy invite ses fans à la prière.

 Son nouveau maxi single  est un mélange de rap,  de la soul et de louanges  à l’éternel.

On se demandait où est passé Big B-Zy. Introuvable depuis plusieurs années,  nombreux   adeptes et fans, curieux  de savoir  si l’artiste était encore présent dans le milieu hip hop et rap camerounais ou s’il était  passé à autre chose, ont désormais la réponse. Le rappeur, plus vivant que jamais,  refait surface. 20 ans après la célébration de son premier album, il nous   revient avec un single, « Yehovah Loba Lam ».  En français « Dieu mon créateur ». Un cantique dédié à l’Eternel fait dans un mélange de rap et soul. Ce,  dans un flow posé et soft. Rien à voir avec le rap énergétique déballé à grande vitesse   et les textes contestateurs et provocateurs par lesquels on a connu l’artiste.  Big B-Zy s’est transformé.

Une véritable métamorphose. Doublée d’un changement de cap du rappeur,  resté en méditation après quatre éditions non promues. Pour son comeback, il a opté  de faire   des louanges  au Seigneur. Une façon pour lui d’ouvrir d’autres perspectives à sa carrière. B-zy la remet, pour la circonstance entre les mains du plus haut. Le seul décideur. « J’aime louer l’Eternel. J’aide aussi  à travers cette chanson ceux qui n’ont pas le temps de prier ou d’aller à l’église, de le faire chez eux ou partout ailleurs où ils  se trouvent », déclare-il.

Ce  single annonce par ailleurs la sortie  dans les prochains mois de son nouvel Ep  « Soleil 2 Grâce ». Il  est également l’affirmation de la maturité  artistique du rappeur. Sur le plan musical comme sur le plan du chant. On note une grande amélioration dans le mélange des paroles et la musique. Un travail de fond. Fruit d’une chimie artistique des musiciens les plus en vue de le l’heure. Jabar à la basse, Marcien Oyono dans les guitares, Arsène au Saxophone et Naimro Quamey dans les programmations. Ajoutée à cela la voix suave de Nono Flavy en featuring. De quoi assurer un cocktail accordé à faire saliver les papilles de nombreux mélomanes.

Le rappeur, dans un style aussi  innovant, bouscule les codes avec une aisance déconcertante. Il  présente aux yeux du public sa capacité à se renouveler tout en gardant une partie de son identité.  

Une mixtape, de surcroît, une prière musicale, déjà présente sur toutes les plate-formes de téléchargement que devraient s’approprier les mélomanes  et tous les amateurs de la musique. Non seulement, pour savourer de belles mélodies, mais aussi  découvrir d’autres qualités musicales peu connues de l’artiste. A écouter absolument.

Félix EPEE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *