CÔTE D’IVOIRE: un poste de vice-président sera octroyé au PDCI à la CEI

Un poste de vice-président sera octroyé au Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) à la Commission électorale indépendante (CEI),  « dans les meilleurs délais ». Ainsi en a décidé  le gouvernement le 21 octobre dernier au terme d’un dialogue politique avec des partis d’opposition, à Abidjan.

Le PDCI va-t-il cracher sur cette décision  prise par le gouvernement de lui octroyer un poste de vice-président à  la CEI? En effet,  à l’issue d’une rencontre avec des partis de l’opposition boycottée par le PDCI, le Front populaire ivoirien (FPI) et Ensemble pour la démocratie et la souveraineté ( EDS), présidée par le chef du gouvernement Hamed Bakayoko en présence d’une délégation de la Communauté des États de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO), le ministre de l’Administration du territoire et de la décentralisation, Sidiki Diakité, a annoncé que le gouvernement a accédé à la  requête concernant la CEI en lui octroyant un poste de vice-président. « Le gouvernement a décidé d’examiner favorablement et dans les meilleurs délais les requêtes portant sur la CEI, à savoir l’intégration d’une cinquième personnalité à la Commission centrale de la CEI au titre de l’opposition, l’octroi d’un poste de vice-président au PDCI dans le bureau de la Commission centrale de la CEI et la recomposition des CEI locales», a déclaré M. Diakité. Outre cela, il a été annoncé la « disponibilité du chef de l’Etat » à rencontrer Henri Konan Bédié, le président du PDCI, comme celui-ci l’avait souhaité.

Depuis l’appel à la désobéissance civile lancée par l’opposition, plusieurs villes de l’intérieur enregistrent des troubles avec à la clé des morts d’hommes, destructions et pillages de biens publics et privés.

actuburkina

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *