Coronavirus : l’OMS se prononce sur l’immunité collective

La pandémie de coronavirus continue de sévir dans le monde depuis son apparition en Chine plus précisément à Wuhan en fin d’année dernière. L’Organisation mondiale de la santé s’est prononcée sur l’immunité collective. Pour l’organisme onusien, l’immunité collective est immorale.

Pour l’Organisation mondiale de la santé, l’option relative à l’immunité collective face à la Covid-19 n’est pas la solution adéquate. C’est ce qu’on peut retenir des propos du patron de l’OMS. L’immunité collective consiste à favoriser soit une grande propagation du vaccin ou favoriser une massive propagation du virus. Le directeur général de l’OMS n’apprécie pas ce mécanisme.

Selon lui, ceci aurait « scientifiquement » et principalement sur le plan éthique des difficultés. « L’immunité collective est obtenue en protégeant les gens contre un virus, non en les exposant à celui-ci .», a laissé entendre Tedros Ghebreyesus . « Jamais dans l’histoire de la santé publique l’immunité collective n’a été utilisée comme stratégie pour répondre à une épidémie, encore moins à une pandémie », a-t-il souligné.

La pandémie de coronavirus continue de sévir dans le monde depuis son apparition en Chine plus précisément à Wuhan en fin d’année dernière. L’Organisation mondiale de la santé s’est prononcée sur l’immunité collective. Pour l’organisme onusien, l’immunité collective est immorale.

Pour l’Organisation mondiale de la santé, l’option relative à l’immunité collective face à la Covid-19 n’est pas la solution adéquate. C’est ce qu’on peut retenir des propos du patron de l’OMS. L’immunité collective consiste à favoriser soit une grande propagation du vaccin ou favoriser une massive propagation du virus. Le directeur général de l’OMS n’apprécie pas ce mécanisme.

Selon lui, ceci aurait « scientifiquement » et principalement sur le plan éthique des difficultés. « L’immunité collective est obtenue en protégeant les gens contre un virus, non en les exposant à celui-ci .», a laissé entendre Tedros Ghebreyesus . « Jamais dans l’histoire de la santé publique l’immunité collective n’a été utilisée comme stratégie pour répondre à une épidémie, encore moins à une pandémie », a-t-il souligné.

La pandémie de coronavirus continue de sévir dans le monde depuis son apparition en Chine plus précisément à Wuhan en fin d’année dernière. L’Organisation mondiale de la santé s’est prononcée sur l’immunité collective. Pour l’organisme onusien, l’immunité collective est immorale.

Pour l’Organisation mondiale de la santé, l’option relative à l’immunité collective face à la Covid-19 n’est pas la solution adéquate. C’est ce qu’on peut retenir des propos du patron de l’OMS. L’immunité collective consiste à favoriser soit une grande propagation du vaccin ou favoriser une massive propagation du virus. Le directeur général de l’OMS n’apprécie pas ce mécanisme.

Selon lui, ceci aurait « scientifiquement » et principalement sur le plan éthique des difficultés. « L’immunité collective est obtenue en protégeant les gens contre un virus, non en les exposant à celui-ci .», a laissé entendre Tedros Ghebreyesus . « Jamais dans l’histoire de la santé publique l’immunité collective n’a été utilisée comme stratégie pour répondre à une épidémie, encore moins à une pandémie », a-t-il souligné.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *