CELEBRONS NOS ICONES

Musique :Petit Pays célébré par les artistes de la musique urbaine.

La cérémonie d’hommage de cette icône de la musique camerounaise aura lieu le 03 avril prochain au travers d’un grand spectacle à Canal Olympia à Douala.

Une dizaine d’artistes  constitués en majorité de la jeune crème de la musique urbaine camerounaise et  la plus en vue de l’heure ont décidé de rendre hommage à Petit Pays.  Coco Argenté, Salatiel, Dynastie le Tigre, Maalhox, Magasco, Kameni, pour ne citer que ceux-là, interprèteront les chansons de l’artiste au cours d’un grand spectacle qui se tiendra le 03 avril à l’espace ouvert de Canal Olympia à Douala.

Sous le concept « Célébrons nos icônes », l’événement, organisé par Deko Records, entreprise de production musicale, évènementielle et de prestation de services basée à Douala, a pour but, selon les organisateurs, de célébrer de son vivant cette légende de la musique camerounaise qui a multiplié les tubes à succès et fait rêver et continue à faire rêver une grande partie de la jeunesse. « C’est une forme de reconnaissance de la nouvelle génération d’artistes à l’endroit de celui qui leur a déblayé le terrain.», souligne Olivier Dyll, responsable de la communication  du projet.

Un label camerounais

Une première  au Cameroun où on a plutôt l’habitude de rendre hommage aux célébrités après leur mort, selon Mony Eka, artiste musicien, sociétaire des Sans Visas  et l’inspirateur de cet évènement. « L’idée m’est venue de la célébration de mes 20 ans de formation auprès du « Grand maître » commencé le 12 décembre 2019 à L’Ifc à Douala. J’ai pensé pour l’apothéose rendre hommage à mon mentor grâce auquel mon rêve d’être artiste est devenu réalité, en même temps y associer la nouvelle génération d’artistes».

Une idée jugée originale qui a séduit le patron  Deko Records. « Quand Monny Eka nous a approché nous avons trouvé le projet génial.  Nous avons décidé de l’accompagner. Car célébrer Petit Pays, pour nous, c’est un rêve », soutien Urbain Roi Waffo, coordonnateur  des activités de Deko Records.

Pour Dr François Edimo, Délégué régional des arts de la culture pour le Littoral, c’est un projet ambitieux. «  Petit Pays n’est pas n’importe qui. En plus d’être un patrimoine culturel, il doit être considéré comme un label camerounais, comme le sont le poivre de Jombé ou la banane de Penja. Je suis heureux que ce projet se déroule dans la région que je dirige », avance-t-il.

Pour joindre l’utile à l’agréable, il est prévu dans le cadre de cette manifestation l’enregistrement d’une compilation dans laquelle ces artistes  adjoints à quelques-uns de Deko Records reprendront chacun un titre de Petit Pays. L’expérience se poursuivra pour les années avenirs, car, après Rabba Rabbi, les organisateurs promettent de s’intéresser à une autre icône de la musique camerounaise.

Félix EPEE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *