Can Total Energie 2021 : Tekla Biyaga Kapyn crie au vol de son slogan.

L’ancienne footballeuse, influenceuse  et par ailleurs Pgd Mabikat Entreprise Sarl accuse un influenceur camerounais d’avoir plagié  son cri de guerre « Notre Can sera sucrée » lancée pour faire barrière aux septiques   .

« Arrêtez de piquer les idées des gens pour faire le buzz et vous enrichir », lit-on sur la page facebook de Tekla Biyaga Kapyn. L’influenceuse  fait ressentir sa colère aux internautes dans une vidéo postée sur cette même page dans laquelle elle explique la naissance de son concept.

« L’idée me vient en 2018 lors d’une conversation avec mon fils, me voyant avec une canne à sucre en main, me demande  pourquoi j’en suçais le matin. La réponse que je lui ai donnée est qu’elle très sucrée. Du coup, m’est venue en l’esprit d’en faire un slogan », déclare Tekla Biyaga.

Elle  s’est mise ainsi à matérialiser son idée  sur du papier et en a fait un cri de guerre « Notre Can sera sucrée » pour combattre tous les anti-Can, les « talibans » et toutes les personnes qui doutaient  de la tenue de cet évènement d’envergure au Cameroun. L’autre but, selon cette défenseuse contre vents et marées de l’image du Cameroun,  était d’amener l’ensemble des Camerounais à y croire.  Un slogan qu’elle a pris soins de protéger auprès de la Société civile des Droits de la Littérature et des Arts Dramatiques (Sociladra).

Mais, la Sirène noire ou Reine des sirènes,  surnom de l’influenceuse relatifs à son teint foncé,   ne comprend pas que les personnes qui, hier étaient parmi celles qui disaient que le Cameroun n’avaient pas de route, ni infrastructures pour abriter une Can, se saisissent de son slogan pour en faire le buzz.  « Mince c’est même quoi ça ! Vous  fouillez tous les temps dans les cerveaux des gens pour vos fins ! », s’exclame l’ancienne membre de la commission technique du Championnat d’Afrique des nations  .

Notre influenceuse n’est pas à la première mésaventure du genre. Lors du dernier Championnat d’Afrique des nations (Chan), elle s’est également fait volée son slogan « Chan shines » par certaines entreprises de la place. Si cette jeune dame aux multiples casquettes ne s’est pas attardée au premier plagiat, elle n’entend pas laisser passer la pilule pour  la Can en vue pour laquelle  tous les projecteurs seront braqués sur le Cameroun. On n’ignore encore ce qu’elle envisage contre  son homologue qu’elle accuse de l’avoir plagié . Elle  demande pour l’instant  à cet influenceur plagiaire de laisser tomber sa trouvaille.

La Pdg de Mabikat Entreprise Sarl  dénonce ainsi ce penchant à la facilité pour les Camerounais d’attendre toujours que d’autres personnes réfléchissent pour piquer leurs idées.  Elle invite pour ce faire  le reste de ses compatriotes à faire bouger leur matière grise pour créer leur propre concept. Une interpellation qui n’est certainement pas entrée dans les oreilles des sourds. 

Félix EPEE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *