Cameroun – Université de Yaoundé I: Bagarre au bureau du recteur entre son épouse et une enseignante

Par Fred BIHINA | Cameroon-Info.Net
 YAOUNDE – 02-Feb-2021 – 17h31
A l’origine de la rixe, une affaire de jalousie.

C’est une histoire invraisemblable que raconte le quotidien La Nouvelle Expression, paru ce mardi 2 février 2021. Celle d’une bagarre au bureau du recteur de l’Université de Yaoundé I, entre l’épouse de ce dernier et une enseignante en service dans ladite université. Le tout, en présence du patron des lieux.

«A priori, cela relève des faits divers, tant les sentiments sont brandis comme étant l’objet de la dispute. Mais le lieu et les acteurs sont importants, pour conférer à l’affaire une dimension plus importante que celle qui transparaît: la scène se passe dans le bureau du Pr Maurice Aurélien Sosso, recteur de ladite université. Sur le ring de circonstance, Patricia Sosso et Damaris Enyegue. La première est l’épouse du recteur et la seconde, un chef de division dans la même institution. En posture de spectateur presque résigné, le patron des lieux lui-même», relate notre confrère, sans préciser la date des évènements.

Une source ayant assisté à la rixe en fait le récit dans les colonnes du journal. «De ce qu’on retient de l’échange qui accompagnait la bagarre, l’épouse du recteur a été alertée de la présence d’une maîtresse de son mari dans son bureau. Aussitôt, elle a débarqué. Sauf qu’elle se fait annoncer comme tous les usagers chez le chef du protocole qui n’est autre que son frère cadet, et le recteur la reçoit dans le salon. Ils échangent quelques minutes sans bruits, puis elle demande à rentrer dans le bureau. Ce que le recteur lui a accordé sans rechigner. Mais dès qu’elle y accède, elle trouve Damaris Enyegue qu’elle soupçonnait déjà d’être la maîtresse de son mari, installée sur une chaise. Elle l’empoigne et se met à la rouer de coups en proférant des insultes. Le recteur n’a pas pu la contenir. C’est son garde-du-corps qui est arrivé précipitamment et a pu maitriser l’épouse en furie», raconte l’informateur.

La Nouvelle Expression indique que Mme Patricia Sosso, enseignante dans la mère des universités, a d’ores et déjà quitté son foyer conjugal. Quant à Damaris Enyegue, épouse du frère cadet du ministre Henri Eyebe Ayissi, elle n’aurait pas encore formellement déposé une plainte suite à cette agression. Mais la procédure serait en cours.

 

Auteur:
Fred BIHINA
 contact@cameroon-info.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *