ADALA GILDO ou L’homme aux doigtés magiques.

Artiste Musicien , Auteur-Compositeur, Pianiste, Journaliste Principal à la retraite , ex directeur de la promotion des arts et des Industries Culturelles , aujourd’hui consultant .

De son vrai nom Hermene Adala Gildo et de son nom d’artiste Gildo Adala, voit le jour le 23 nov 1946 à Santa Isabel (Malabo,Guinnée Équatoriale), ce diplômé en journalisme du centre de formation des journalistes de Paris (1968-1974), après ses brillantes études retourne au Cameroun, où il embrasse une carrière professionnelle dans la presse Nationale .Très passionné de musique , il intégre l’ancien ministère camerounais de la culture et occupe plusieurs hautes fonctions : Délégué Provincial de la Culture Adamaoua, Directeur de la promotion des arts et des industries culturelles pendant douze bonnes années.
Jazzman de formation, pianiste, et membre fondateur des différents festivals de jazz créé au Cameroun :
-Jazz sous les manguiers
-Jazz sans frontières
-Yaoundé-Jazz festival.

*L’homme et ses oeuvres.

Gildo malgré ses nombreuses occupations professionnelles , produit plusieurs oeuvres musicales, débutées en 1963 et un répertoire riche et diversifié de part sa maitrise du piano.
À son actif une dizaine de cassettes et CD de jazz made in Africa ou d’African Jazzing Music . Il assure le relais en dispensant des cours de piano et de solfège aux intéressés.
Associant musique, boulot et écritures, il publie aussi des ouvrages intitulé » peuples et Cultures de l’Adamaoua ».Actes de colloque de Ngaounderé 1992 (éditions Orstom Paris,Nov 1993 et « Trésor Culturel et patrimoniaux » tome1, Peuple ,traditions et identités culturelles par les éditions L’Harmattan.

SON AMOUR POUR LE NORD :
* LE FESTI-MUSA

En 2005, après sa retraite ,le promoteur culturel de jazz initie le Festival International des Musiques Sahéliennes du Cameroun en abrégés FESTI-MUSA , avec l’appui de quelques artistes du Septentrion tel Toussbanga, Jp Malou, Saidou et j’en passe…..
L’objectif du FESTI-MUSA étant de promouvoir et de diffuser la musique sahélienne, professionnaliser les acteurs de la filière musicale du Nord ,susciter des rencontres entre les promoteurs,les diffuseurs, et faire connaitre à la nouvelle génération les anciens musiciens qui sont tombés aux oubliettes .
Une initiative bien pensée, pour remédier aux sempiternelles difficultés de sponsoring des événements culturels .Sentant le poids de l’âge et ne pouvant plus supporter les 60000 km à parcourir durant l’année ,et
Afin de ne pas voir le FESTI-MUSA mourrir ,Gildo a passé le témoin à Gesse Roy, artiste musicien originaire de l’extrême Nord Cameroun.

Il n’est peut être pas très connu de la jeune génération d’aujourd’hui ,mais Adala Gildo a marqué le milieu artistique particulièrement le milieu jazzique Camerounais par ses notes musicales.

Deux albums à son actif « The best of Adala Gildo » et « Adala Gildo piano solo » dans lesquels il fait des reprises et améliorations de certains de ses titres à succès.

By Ngaima Ndjana Régine

#Ginangaïma
#agentartistique#
#journalistefreelance#

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *