9 aliments pour retrouver un ventre plat

 

Par Catherine cordonnier

{DIAPORAMA] Les recommandations de la diététicienne nutritionniste Béatrice Benavent-Marco pour conserver (ou retrouver) un ventre plat. Fenouil, gingembre, graines de lin et riz complet seront vos alliés pour dégonfler.

Que l’on parle de petits bourrelets récents ou de graisse plus installée et stockée en profondeur, avoir du ventre n’est jamais plaisant. Une alimentation déséquilibrée combinée à la sédentarité de ces mois de confinement et de télétravail, sans oublier les fluctuations hormonales pendant le cycle (ou dues à la ménopause) et le stress sont des facteurs aggravants connus.

Alors pour retrouver un ventre plat, on commence par choisir les aliments qui vont aider à bien digérer, sans provoquer de ballonnements (voir le diaporama). Puis on adopte les bons gestes suivants :

1. On diminue les quantités

Plus on mange, plus la digestion est longue. Résultat : les aliments ont tendance à fermenter, et on gonfle. Mieux vaut passer à 4 petits repas par jour, en mettant de côté le dessert du déjeuner pour le prendre vers 17 heures, par exemple. Ou même 5 repas en mangeant le fruit du petit déjeuner un peu plus tard dans la matinée, en collation.

2. On mâche bien

Le processus de digestion débute dans la bouche. Plus nous mâchons, plus la salive et ses enzymes digestifs peut commencer à « travailler » en amont, et moins nous serons sujets aux ballonnements. À l’inverse, si les aliments sont avalés à moitié mâchés, des particules de nourriture plus grosses passent dans le système digestif, ce qui entraîne l’expansion de notre estomac.

3. On réduit les produits laitiers

Les produits à base de lait de vache, peuvent entraîner fermentations et ballonnements à cause de leur lactose (principal sucre des produits laitiers). On préfère les produits au soja, les boissons végétales (amande, soja, riz…). À noter : les fromages affinés comme le parmesan ne contiennent pas de lactose ou très peu. Ils peuvent donc se consommer sans problème.

4. On ne boit pas pendant le repas

Hormis un thé à la menthe tiède quand on se sent gonflée, et en petite quantité, mieux vaut éviter de boire à table. En effet, le liquide absorbé va dissoudre les enzymes digestifs contenus dans la salive et dans l’estomac, ce qui allonge le temps de digestion. Avec, à la clé, des fermentations et des gonflements.

5. On limite le sel

Trop de sodium peut entraîner de la rétention d’eau, surtout au niveau de l’abdomen. On évite donc les plats surgelés préparés et on cuisine sans trop saler. Et on ne met pas la salière à table pour ne pas rajouter du sel systématiquement. Il faut savoir aussi que notre principale source de sel est… le pain. Encore une bonne raison d’en manger moins.

6. On limite le gluten

Chez certaines personnes, même celles qui ne sont pas intolérantes, la protéine de gluten peut déclencher des maux de ventre, des lourdeurs digestives, des ballonnements… On fait donc un test en supprimant le pain et les pâtes de blé, qu’on remplace par des galettes de sarrasin, des crackers sans gluten, du riz, du quinoa…

Notre expert : Béatrice Benavent-Marco, diététicienne nutritionniste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *